illustration-sujet-air-bnb-1710928803_dcd878a0d3546f0e878a0d354e4e87v_

Meublés de tourisme : les hôteliers saisissent le Conseil d’État

@CorseMatin

Trois organisations professionnelles demandent l’annulation de la niche fiscale dont bénéficient les locations type Airbnb

Mi-février, une note du Bulletin officiel des finances publiques dédiée aux impôts a réintroduit l’abattement fiscal pouvant aller jusqu’à 71 % du chiffre d’affaires généré par les locations de meublés touristiques.
FLORENT SELVINI

Trois organisations professionnelles représentant hôteliers et métiers du tourisme ont annoncé avoir déposé un recours devant le Conseil d’État pour faire annuler la réintroduction de la niche fiscale dont bénéficient les locations de type Airbnb.

Plusieurs parlementaires mobilisés sur le sujet, dont le sénateur communiste Ian Brossat et le député écologiste Julien Bayou, avaient également annoncé un recours devant la plus haute juridiction administrative “afin que le gouvernement fasse appliquer la loi que le Parlement a votée”.

En cause, un couac survenu lors de l’examen du budget de l’État adopté fin 2023 : le gouvernement avait oublié de supprimer un article introduit par l’opposition réduisant fortement l’abattement fiscal des meublés touristiques.

Mi-février, une note du Bulletin officiel des finances publiques dédiée aux impôts avait réintroduit cet abattement fiscal pouvant aller jusqu’à 71 % du chiffre d’affaires généré par les locations de meublés touristiques.

Cette réintroduction sème le trouble, parmi les représentants du secteur, sur la volonté réelle du gouvernement d’encadrer les meublés de tourisme et mettre fin à l’optimisation fiscale dont cette activité bénéficie depuis de nombreuses années”, dénoncent l’association pour un tourisme professionnel (AToP), le groupement des hôtelleries et restaurations de France (GHR) et l’union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH).

“Elle est d’autant plus incompréhensible que le gouvernement vient d’annoncer un plan d’économie de dix milliards d’euros”, s’agacent les professionnels dans un communiqué.

“Un coût pour l’État de 330 millions d’euros”

Ces organisations “ont donc pris la décision commune de déposer une requête en excès de pouvoir auprès du Conseil d’État contre le ministre de l’Économie (…) afin de demander la suspension immédiate de l’instruction fiscale puis son annulation par le juge”. Patrick Hayat, président de l’AToP, souligne que cette mesure “prise en totale opposition à la volonté du législateur représente un coût pour l’État de 330 millions d’euros, selon le Conseil des prélèvements obligatoires”.

À l’initiative de parlementaires de plusieurs bords, l’article adopté lors de l’examen du projet de budget 2024 prévoyait de faire baisser l’abattement fiscal à 30 % dans les zones qui rencontrent des difficultés d’accès au logement.

Le gouvernement, s’il avait accepté de revoir la niche fiscale, était défavorable à l’idée de réduire à ce point l’abattement et aurait pu retirer la mesure du texte lors de l’utilisation de l’article 49.3 mais l’avait laissée par “erreur”.

La réintroduction de l’abattement a été décidée pour “limiter les conséquences d’une application rétroactive”, selon le ministère.

Partager cet article

À lire également

Marketing
& communication

Edition de documents touristiques, réseaux sociaux, newsletters, campagnes de marketing internet, relations presse : autant d’activités fondamentales dans lesquelles Porto-Vecchio Tourisme  a développé une expertise au service de ses partenaires et du territoire.

Presse

Bienvenue dans notre Espace presse. Vous trouverez tous les articles de presse, les actus de l’Office de Tourisme Intercommunal de Porto-Vecchio ainsi que notre photothèque…

Accompagnement
& conseil

Vous souhaitez en savoir plus sur la classement des hébergements pour valoriser votre offre ? Developper votre activité en devenant partenaire de l’Office de Tourisme Intercommunal de Porto-Vecchio ?

Nous pouvons vous accompagner et vous informer sur toutes les démarches.

Nos
engagements

Notre stratégie de développement durable s’articule autour d’enjeux et d’actions visant à faire de Porto-Vecchio et sa région un territoire responsable et engagé.  Notre démarche doit intégrer, de manière raisonnée, les impacts négatifs du tourisme (les émissions GES, l’accès aux activités touristiques pour tous, etc.) sur les ressources naturelles et les écosystèmes

Qui
sommes-nous ?

L’équipe de Porto-Vecchio Tourisme est dédiée à la valorisation du territoire et de ses socio-professionnels. Venez découvrir nos missions, nos valeurs, nos actions et stratégies !